Banner made with BannerFans.com, hosted on ImageShack.us

lundi, août 22, 2005

le bonheur


le bonheur,ce mot bizzare qui soudain,me hante,m'exaspère; me tourmente,cette lubie dont je m'affable,cette pensée vagabonde,coquine,qui me tiraille,que je cherche ,désésperement,dans les flot des jours,qui s'écoulent paisiblement,pareils les uns aux autres,avec les meme tètes,les meme paysages,les memes soucis,les memes petites joies,petits plaisirs mesquins,ridicules,savourés au tournant d'une misérable seconde volée au temps,que je quète dans le visage des autres,que je scrute dans leurs yeux,que j'appréhende des fois,que je jalouse souvent,sans raison, peu après,j'en ris de moi mème:je m'étais trompé,ce n'est -chez ces gens q'une façade,une illusion qu'il entretiennent chez les autres "pour étre comme il faut",etre estimé.
Ce bonheur,tel que je le conçois est une denrée rare,je continue à chercher,cette fois sur mon propre visage,ma bouche,est-ce un sourire que j'aperçois,non hélas ce n'est qu'un rictus encore par convenance,mes yeux,oui je vois bien qu'ils pétillent,mais ce n'est guère convaincant du moment que cette sombre mélancolie ,ce spleen me regagne ne me laissant aucun répit.
Affreux bonheur,tiran des tirans,je t'ordonne de te dévoiler,je te somme de te découvrir,je te supplie d'accourir à mon chevet,de voler à mon secours,car je m'enfonce doucement,je m'enlyse;dis-moi,est-tu le succès,la réussite,l'argent,le préstige,l'amour,le pouvoir,...oui,je t'entend murmurer, sussurer dans mon oreille:"c'est la vérité,ta vérité meme apre,méme amère"mais pourrais-je te croire,tu es bien méchant,encore une autre quète que tu me propose,d'autres questions,d'autre méditations,qui suis-je,qu'est-ce que je veux?je suis fatiguée,il faut croire que je deviendrai folle un jour à t'écouter.
Chèr bonheur,mon ange-démon,cher géolier doux et cruel qui emprisonne nos ésprits,je sais que tu es trompeur,éphémère,que tu te donne à petite dose,tel un précieux élixir ,une drogue divine pour mieux,prétends-tu,nous énivrer,j'ai appris avec le temps que tu aime taquiner,cajoler,bref que tu joue bien des tours,mais je t'annonce que je suis patiente,que je t'attendrai serainement,et si tu persiste à m'ignorer,à me délaisser ,à me narguer,je t'apprivoiserai,je le jure,je te séduirai,j'userai de mes charmes,de ces armes défendues dont je suis seule à detenir le secret,et je te dompterai,alors tu t'avouera vaincu et je serai apaisée ,vengée,et qui sait,peut etre heureuse.
Dans l'attente de ta visite,je te prie,chèr ami et ennemi,d'agréer l'expression de ma haute considération.
P.S: je n'ai pu t'envoyer cette lettre car tes cordonnées reste pour moi une pure énigme,c'est pourquoi j'ai décider de la publier,j'espère que tu la liras.

11 commentaires:

Houdac a dit…

Il faut l'arracher à la vie...le bonheur!!
J'aime beaucoup ce que tu écris.

selma a dit…

merci hache,tu me remonte le moral en postant ce premier commentaire,honnètement je commençait à me me poser des questions du genre le texte est long,je me repète trop,le style n'est pas bien,le sujet est trop C...,ext,ext...
L'imprtant c'est d'avoir des remarques,positives ou négatives ca ne compte pas,de savoir que quelqu'un,quelque part sur cette terre a perdu 5 minutes de son précieux temps à vous lire,ca fait plaisirs,c'est une satisfaction personnelle,et puis ca encourage à avancer.merci à tous

Anonyme a dit…

salam salma,
tres probablement tu dors en ce moment ou je t'ecris ces mots car ils viennet de l'autre cote de l'ocean pluvieux et humide pour etre lu a marrakech que je n'ai jamais vue,et cela me procure un bonheur vrai et pourtant pour beaucoup cela n'a rien d'extraordinaire.
donc le bonheur n'est pas arracher de la vie, comme dit notre ami hache, mais c'est juste de le remarquer, de la savourer, de le vivre.
si tu cherches le bonheur tu ne le trouveras jamais car tu te trempes d'endroit tu vas trop loin alors qu'il est tout pres, enfin je crois.
oui moi je suis heureux ou bonheureux car je ne suis pas malheureux oui c'est aussi simple que ca, c'est de la logique booleene toute simple, je ne suis pas malheureux donc je suis heureux. des petites choses me rendent heureux, un sourire, un coup de fil, un ver ( non j'ai pas besoin de verre), un reve, meme un accident car je dis aussitot qu'il finisse d'arriver : il aurait pu etre plus grave.
au sujet des vers qui m'ont procure du bonheur recement :
le temps nous etreint
le temps nous egare
le temps nous est gare
le temps nous est train.
voila la je suis heureux de t'avoir ecrit j'espere que tu le sera aussi en me lisant.
PS:j'aime bien que tu ecrives que tu partages tes emotions, je suis mal place pour te dire que tu ecris bien ou mal car tu ecris miuex que moi, tu l'as certainement remarque.
alors sois huereuse et ecris.
said

selma a dit…

@said:j'ai été très touché par ton message,tu m'as poussé à réflechir plus profondément à la chose,oui tu as raison,quand on passe par un grand malheur,on apprend à mieux savourer les petits instants de bonheur,à donner à chaque chose sa juste valeur,la personne la plus heureuse que j'ai vu au monde est un paralysé qui grace à la chirurgie et à la réeducation a pu remarcher avec une boiterie sequellaire,la personne la plus heureuse au monde que j'ai vu est une maman à qui on a annoncé que son fils venait de sortir d'un coma de 20 jours...
en ce qui me concerne,je sais que je suis "bonheureuse"(j'adore ce mot)car je ne suis pas malheureuse (pour l'instant)
merci,de me lire
à bientot j'espère

mouna a dit…

Décidément ma chère ...j'aime !

Ah la bonheur ...
on a l'impression ..que c'est un mirage ...cela existe ?!!!
OUI OUI OUI !! je le crois intimemment .. c'est tout près ..c'est à notre portéé ...mais c'est à nous de déceler les petits signes ..un sourire ..un léfer coup de vent ..un visage ...un air de chanson ... .... des fois on réussit de l'effleurer et d'autres fois on le laisse s'échapper ..et c'est tant mieux !!!
s'il n'était pas si difficile à capturer ...ce ne serait pas si délicieux !
Oh bonnheur ..
on vous court après...
on vous cherche ..
et quiconque ..vous caresse ..ne serit-ce qu'un petit instant ...peut s'estimer ...le plus heureux de nous tous !

Puisse tu rencontrer le bonheur
le savourer pleinement ... ...
...tellement ..et tellement de fois dans ta vie !!

Cordialement !

crucivore a dit…

Tu avait vtaiement besoin de secours pour ouvrir tes blogs.
Tu allais déborder de partout. Mais le résultat est vraiment magnifique.Et le contenant et le contenu.
brabo!

Fadi a dit…

Encore une fois je vais me repeter pour dire que nous sommes en presence d'un beau texte et de reflexions pertinentes.
J'ajouterais:
__Le bonheur ne s'arrache pas a la vie .
__Ce n'est pas non plus un cadeau que l'on recoit.
__Mais il est possible de progressivement le dompter en developpant en soi de solides qualites telles que la quietude et la serenite(a ne pas confondre avec resignation)
___ect.....trop long...(a une autre fois)
Fadi.

selma a dit…

>crucivore:ta visite et tes compliments me flatte beaucoup,c'est la première et j'espère que ce ne sera pas la dernière!
>fadi:la sérénité,c'est ce qui nous manque tous,j'ai remarqué qu'il y a une corrélation inversement proportionnelle entre le résignation et le niveau intellectuel,qu'est ce que tu en penses?

Fadi a dit…

Chere Selma,
La correlation existe toujours entre l'activite du cortex et la qualite de vie que l'on peut se construire.Il y a un dicton de chez nous qu'on nous a inculque et auquel moi je ne crois pas du tout:
Ma filhamm ghir elli ka yefham.
En ce qui me concerne je sais que vivre platement comme un -idiot-c'est vivoter superficiellement.C'est plutot exister sans voir ce qu'il y a a voir et faire ce qu'il y a a faire.
Le savoir et le savoir-faire devraient constituer pour nous des sortes d'eclaireurs capables de nous conduire a bon port,c'est a dire a la serenite:celle-ci se conquiert avec labeur et obstination.Je ne suis ni sorcier ni voyant mais je vois que tu es de ce genre,du genre de ceux et celles qui vont parvenir a cette destination(serenite).
Amicalement.
Fadi.

bader a dit…

selma, si tu est aussi bon medecin que poête, je te dis un grand bravo. Le bonheur est le parallel de l'être humain, il suffit juste de savoir quand ils vont se croiser. Et le jour ou tu le croisera fait tout pour le garder...

selma a dit…

>bader:merci pour ta visite,à bientot,j'espère.