Banner made with BannerFans.com, hosted on ImageShack.us

mercredi, août 24, 2005

douce agonie,douce folie





douce agonie,douce folie


j'ai le privilège d'avoir une amie,particulière,distinguée,qui me rend visite tous les dimanches pour prendre le thé,elle est très raffinée ,tout chez elle est rituel et céremonie,mon amie ne vieillit pas elle rajeunit,de plus en plus belle,de plus en plus attirante,elle se nourrit de la sève de ses conquètes,elle goute à tous les styles à toutes les voluptés,elle brave les interdits,l'éthique ,son bain de jouvence est leur ame,leur corps,c'est un vampire éléguant ,toujours habillée en noire,mais mon amie est triste,elle souffre de solitude,elle n'a pas d'ami,je suis la seule à avoir accepté de le devenir,il y a50 ans,elle m'avait rendu visite à 20ans,on a longuement discuté ,et on a conclu ce marché.aujourd'hui quand je lui est ouvert la porte,son regard a étincelé,elle m'a fixé puis elle est entrée,radieuse,pleine de grace,elle s'est allongée sur le canapé,et m'a expliqué doucement,que le le temps est venu pour que je l'accampagne,qu'elle n'a pu resister a cette tentation,à ce pecher : prendre un ami,plaisir auquel elle ne s'est jamais essayé,j'ai compris qu'il n'y avait plus nul moyen de marchander, de touver un compromis,je ne peux repousser cet instant fatidique qu j'ai tant craint , je suis trahie.
Il faut rester digne.je me suis calmement levée,j'ai embrassé mon chat siamois,elle m'a pris la main,et nous sommes partis pour nulle part.
Mon amie est la mort.

10 commentaires:

Loula la nomade a dit…

Salut Selma,

Bon, je vois que tu es venue à bout de Blogger.com:-). Bienvenue et en attendant d'autres morceaux de ta prose.
Cordialement,

Larbi a dit…

Selma, Ton billet m’a fait admirer ton amie ! Ce qui est terrible !

Bravo pour cet écrit, cet angle très particulier de voir (et de banaliser ?) la mort.

PS: bienvenue dans la blogma.

Guerbouz a dit…

Et que puis je dire plus que ce que je viens de lire

Et que puis je dire plus que le grand Larbi?!! Rien.

La mort, viens vite... je veux te sentire. (pas assez vite STP ;) )


Que du plaisire a te lire.

Houdac a dit…

C'est sympatique ce regard que tu porte sur la mort...sympatique n'est peut être pas le bon mot...je dirais plutôt que c'est un regard llucide et jovial en quelque sorte.
Ton amie n'en est encore pas une car tu ressens le besoin de l'écrire...elle te craint et je pense que par cette prose tu veux juste la rassurer...la situation ne serait-elle pas inversée?
Au fait, ne fait pas trop attention, ce que j'ai écris était plutôt destiné à ton amie...la folie. :)
Bienvenue sur la blogoma.

laseine a dit…

:)

Mouna a dit…

c'est encore moi !

j'aime tes mots
je reconnais que ...j'ai eu ...un petit faible pour...
ta sensibilité ...profonde

Je peux très bien imaginer ...
ton amie .... et surtout pourquoi tu la chérit ....tant !

Tu as su embellir la mort ...lui donner un goût mielleux ... BRAVO !! et MERCI !!!

Cordialement !

Manal a dit…

Je ne sais pas ce qui m’arrive, mais j’arrive assez en retard ces derniers temps… mais les potes sont là, salut tout le monde…
Mais je débarque quand même, pour te dire que ce texte particulièrement est particulier…
La thanatophobe que je suis, n’arrivera peut être jamais à dompter sa trouille et à apprivoiser ses peurs…mais dans ton texte, une lueur jaillit, tout comme Larbi, j’aime, mais j’ai peur d’aimer ;-)
Bien en retard, je te souhaite bienvenue à blogoma, ça me réjouit de voir des étudiants en médecine faire autre chose que la médecine…

selma a dit…

>Manal:ce n'est pas grave,bienvenue chère consoeur,
la mort,nous sommes obligés de part nos études et notre profession de la cotoyer chaque jours,nous la banalisons malgré nous ,par habitude,c'est terrible mais c'est la réalité.

مريم الجميلة a dit…

tres bien ecrit...bravo..mais au faite :c qoi la mort???...est ce q'on meurt vraiment???...un corp allongé sous la terre c'est le coté materiel de la mort ;c'est sa preuve...mais a vrai dire ,on ne meurt jamais...on se deplace qelqe part.....je crois.

wacel a dit…

ca reste mon texte preferé celui ki ma fait decouvrir ton talent.
apres plus d'un an le relis avant autant de plaisir sinon plus