Banner made with BannerFans.com, hosted on ImageShack.us

mercredi, mars 01, 2006

Scott (3)


l'éxode - Samab



Cet homme m'inspirait de la méfiance, je ne comprenais absolument pas comment on pouvait être aussi désinvolte, et sérieux à la fois. je voyais en Scott,en l'humour de Scott,en l'errance de Scott,un homme qui traite la vie comme un Monopoly,qui se joue d'elle comme elle se joue de lui,mais j'étais aussitôt surpris par ses idées .Mon professeur était un adepte de l'apprentissage ludique,un jeu,appelle une citation,qui initie un débat,nous essayions au début d'exprimer nos opinions en anglais,mais les discussions s'enflammaient rapidement ,que l'anglais aille au diable,un marocain sur ces nerfs,dans les quatre coins de la planète,parle toujours en Darija,quelque fois,l'égyptien prenais le dessus,pour que Scott puisse bien suivre la discussion. Ce monsieur s'arrangeait toujours pour centrer le débat sur de grandes questions existentielles, spirituelles, sous prétexte de partager ses plaisirs de lecture" soufi", certaines de ses citations trotte encore dans mon esprit :

« on ne peut créer l'intuition intellectuelle là où son absence est dans l'essence de l'individu, mais elle peut être actualisée là où son absence n'est qu'accidentelle, sans quoi il serait insensé d'en parler. »

« Il est possible que des intelligents acceptent l'erreur, il doit être possible également que des naïfs acceptent la vérité. »

« L'intelligence n'est belle que quand elle ne détruit pas la foi, et la foi n'est belle que quand elle ne s'oppose pas à l'intelligence. »

Parallèlement à cet engouement pour le soufisme, il développa une sainte horreur pour la psychanalyse, les théories de Freud, qu’il trouvait complètement farfelues, ayant comme dessin sournois de noyer Le repère, aller savoir pourquoi !
Le repère, ce mot était présent en filigrane dans le discours de Scott, sans qu’il réussisse à en donner une claire définition, c’est pour lui un magma de valeurs, d’idées, de croyances fixes, qui doivent épargner à la personne toute gymnastique intellectuelle à propos de sa vie, du pourquoi des choses, qui doivent la guider, lui dicter une conduite, mais ce que Scott cherchait, c’était la nature du repère !Scott se rendit dans les zaouïas Tijania, et Boudchichia, il était en cours de conversion à l'islam.
Ce grand blond aux yeux bleu azur, au regard enjoué joueur, avec ce blue - jean étriqué qui donnait l’impression d’avoir mené toutes les grandes guerre de ce monde, ce sac à dos vert qui ressemblait à une caverne d’Ali Baba, d’où s’échappait à chaque séance un objet mystique, une pipe, du swak ou un rasoir électrique, car Scott se rasait toujours en classe, il n’avait pas le temps de le faire ailleurs ! Cet homme était l’objet de ma curiosité, mon amitié avec Scott, nos grandes conversations, nos querelles d’opinion, m’ont permis de mieux me comprendre, de savoir que moi j’avais ce grand trésor que Scott convoitait goulûment, Le repère, quatre vérités toutes simples, bien faites, bien ancrées dans ma petite tête, qui tracent jusqu’à ce jour mon chemin de vie, et qui font que je n’ai jamais eu la moindre envie de changer mon nom, mon style de vie,mes principes, ma foie,ou même de quitter Fez, mon antre.
Grâce à Scott, je suis devenu conscient de l’importance de l’héritage, de toutes ces accumulations de réflexions que nous ont légué nos ancêtres, cette pensée qui a évolué, a été affinée au fil des siècles. Grâce à Scott j’ai réalisé l’importance de la valorisation du passé, et le danger de rester prisonnier du passé, grâce à Scott,j’ai senti l’intérêt qu’il y a à aller vers l’autre , car enfin,peut-on vivre sans l’autre,et l’autre peut-il vivre sans nous !
Scott a quitté le Maroc, voilà deux ans, avant de partir, nous déjeunâmes ensemble, chez moi. Il prévoyait de rentrer définitivement aux états- unis, il avait passé quatre ans à Fez, où sa dent de sagesse a brusquement fait irruption, disait-il en riant.
Depuis, j’ai reçu deux cartes postales de lui, dont les timbres constituent les joyaux de ma collection, une de Djibouti, et une autre de chine, où il s’extasie de la sympathie des moines tibétains, il faisait grand cas du bouddhisme.
De temps en temps, je pense à lui, et un sourire se dessine sur mes lèvres en imaginant Scott gourou d’une secte, Scott aura un jour ses scottiens, qui sait!

25 commentaires:

selma a dit…

FIN
:)

samab a dit…

merci de nous avoir fait découvrir tous ces pays
(même le Maroc qu'on connais a pris une valeur dans tes textes ça devient une série incontournable)
mon dessin n'a pris une valeur aussi que sur ta page ce qui prouve qu'écrire c'est plus que dessiner puisque l'écriture tel que tu fait fait l'atmosphère libre de formes qui prend plusieurs formes selon le lecteur
merci encore pour ces voyages

mouna a dit…

salam ;)

"que l'anglais aille au diable,un marocain sur ces nerfs,dans les quatre coins de la planète,parle toujours en Darija"

trop fort ! trop forte !! bien vu !
hadchi wa3err bzzaf ;)

« L'intelligence n'est belle que quand elle ne détruit pas la foi, et la foi n'est belle que quand elle ne s'oppose pas à l'intelligence. »

A méditer !

la foi, c'est le seule repère que je connaisse .. sans elle mon âme serait égarée .. prise entre maints et maints univers et galaxies ...

tes dernières réflexions sur l'importance de notre patrimoine (la chance qu'on a ), sur le soufisme, sur cette quête d'identité ...
est très intéressante !
on en discuteras bientôt j'espère !

"Scott aura un jour ses scottiens, qui sait!"

si ma mémoire est bonne, c'est la phrase la plus charmante et mignonne que je n'ai jamais eu le privilège de lire jusqu'ici ;)

sincèrement, j'AIME BEAUCOUP;)

Scott 3 est ma préferée, je suis littéralement séduite ...

Selma, j'ai un voeux :

continues d'écrire
fais toi plaisir
fais moi plaisir ....

Je t'embrasse très très fort ;)))

khanouff a dit…

Ces hommes peuvent changer le cours des vies des autres… j’en ai aucune fascination pour les gourous, ni de l’appréhension d’ailleurs…

Incognito a dit…

Un caméléon soit finalement ce scott, il adopte la couleur de chaque environnement en quête d’une nouvelle identité…destination quasi-certaine en l’absence de ces piliers enracinés dans le passé lointain et prolongés même vers le futur, cernant ainsi l’individu dans une sorte d’identité génomique…c’est le repère que ce marocain a senti posséder à la différence d’un scott qui continue toujours de voir le monde à travers des jumelles à réfraction différente.
Véritable plaisir littéraire ces trois scotts...2ème chapeau.

kalima a dit…

je découvre votre blog,
fine analyse du cas Scott,

effectivement le parcours de scott nous enseigne comme tu le dis limportance d'accepter et d'assumer un héritage, sans pour autant se laisser emprisonner par lui, en restant ouvert à l'autre, en prenant conscience que les rencontres nous forgent autant que cet héritage.

Foulla a dit…

"que l'anglais aille au diable,un marocain sur ces nerfs,dans les quatre coins de la planète,parle toujours en Darija"

tu as raison..
pour le reste,bravo..

Amud o'awal a dit…

bien vu bien écrit tout ça mais j'aime décidément pas Scott !

zamoha a dit…

« Il est possible que des intelligents acceptent l'ERREUR, il doit être possible également que des naïfs acceptent la VERITE. ».
" L'homme aime tellement la VERITE que lorsqu'il aime autre chose il veut que ce soit la VERITE, et comme il lui répugne de se tromper, il refuse de se faire montrer ses ERREURS. " ( Saint AUGUSTIN).
En voilà une autre citation à méditer.
Merci encore.

crucivore a dit…

Hors sujet !
Selma, jusqu'à hier, j'adorait ton blog, il est merveilleux; je ne commente pas souvent du fait que je suis plutôt rationnel que poète. d'ailleur je garde précieusement ceci car c'est très vrai:

« L'intelligence n'est belle que quand elle ne détruit pas la foi, et la foi n'est belle que quand elle ne s'oppose pas à l'intelligence. »

A partir de ce matin, j'ai découvert aussi que j'adore toute personne qui est différente de moi-même, donc, je t'adore aussi.

lillytwill a dit…

lillytwill de retour , heureuse de voir que selma est toujours là avec ces posts majestueux où les mots des recoins du dico valsent ensemble créant des mélodies doucespour nos sens et centres cognitifs!
la nouvelle adresse de myrmecie c'est http://myrmecie.blogspot.com
(euh si tu te rapelle pasde moi,je suis l''autre selma étudiante medecine rabat;_))

selma a dit…

Samab:tes mots me touchent beaucoup,comme tes dessins d'ailleurs,moi,j'écris ,mais je ne sais pas manier le crayon,toi tu as réussi à allier les deux,chose que j'admire beaucoup,et qui témoigne de l'artiste qui sommeille en toi,je dis sommeille,parce que pour nous gratifier d'une de tes créations,il faut que tu nous en fasse de toutes les couleurs l'ami,:)
à bientôt
je t'enverrai prochainement mon next texte.
PS:j'aime beaucoup ce dessin,et celui du vieillard,que je vais utiliser aussi,hania,yak a samab...:)m

selma a dit…

mouna
a sahbti
"hadchi wa3err bzzaf ;)"
enfin tu l'as craché,(dernière discusion,rappelle toi)
bref,j'écrirai,tant que toi tu continueras à me lire,le jour ou tu en auras marre,ma plume tarira
à bientôt
khan:j'ai vu un jour un doc sur RaËL,et j'ai été fasciné par le pouvoir de manipulation que peuvent avoir ces gens...

selma a dit…

incognito:
ravie,mais alors quand je dis ravie,ça veut dire RAVIE,que tu m'écrives,que ça te plaise,c'est un bon résumé du récit,pour le prochain post,je souhaite que tu m'offres une ombrelle,merci énormément de me lire
Kalima:
tu m'intimide,ton espase véhicule toute une symbolique,qui me subjugue,
je pense que notre société vit un dilemne,redoutable,c'est comme si on avait un choix à faire entre notre identité,et une acculturation,ce que je voie,c'est des positions radicales,soit on rejette notre passé,soit on rejette l'ouverture,pour moi,ces deux attitudes sont extremistes et dangereuses,il faut un juste milieu!

selma a dit…

foulla:si c'est toi qui le confirme,c'est que j'ai raison,:)
reviens nous vite

Amud: moi je t'aime,et c l'essentiel.:)
j'ai essayé de changer de style,c différent de ce que j'écris d'habitude,il n'y a pas de lyrisme,mais je garde toujours cette manie de symboliser,j'adore pousser le lecteur à lire entre les lignes.
en attendant la suite de yafelman,porte toi bien,:)

selma a dit…

>zamoha: très judicieux de ta part d'évoquer saint augustin,je tiens à discutter un point,donc je te répondrai largement d'ici peu,à bientôt
>crucivore:et qui a dit que le poète n'est pas rationnel,moi,je peux te dire que je connais bon nombre de poètes,très,très rationnels,:)
heureusement qu'on est différent,qu'il y a la différence,
j'attend une autre de tes enquêtes,
à bientôt

selma a dit…

lilly:j'adore ta nouvelle page,:)
contente que tu sois de retour parmis nous,pense à m'écrire par mail,on a tellement de points communs,:)
à bientôt

lillytwill a dit…

heureuse qu'elle te plaise et j'espère que ce blogsera à la hauteur de son ancien! ;-) pour la mail je n'y manquerais point, j'ai hâte devoir jusqu'où s'alonge laliste de points communs!

selma a dit…

lilly
à l'infini,à l'infini
je le sens

Mchicha a dit…

Selma ya salama ;)

je l'ai craché bzz'z mnni ;)
tes mots, ta symbolique et ton style w2ajrk 3la Allah !

sinon tu continueras d'écrire blkhatter oula sehha hi hi hi
ana rbbit lkebda safi !

sérieusement, je continuerais de te lire chère amie tant qu'il y'a un souffle de vie en moi, et je t'en dirais ce que j'en pense puisque tu y tiens !
j'en suis flattée et ravie ...

ta plume m'est très chère à l'image dial moulatha.

tendres bizous ...

selma a dit…

Mouna
Mouna
Mouna

je garde toujours ce fameux voeux !

:)

lillytwill a dit…

oui je le pressent aussi cet infini et comme on dit lechoix d'un prénom n'est pas anodin ;-)
instant de gloire : vive les selma!
alé j'arrête mon délire :mais une convocation vers "myrmecie" vous ai envoyé mamzelle car sans vous l'achipel est incomplet ;-)
tu comprendras!

jilal a dit…

Very good blog keep it up!

Mchicha a dit…

Selmaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa
finek asahbtti ???
ne me dis pas que t'hibernes encore
rah ssafi le printemps est là !

j'espère que tu vas très bien ;)

je t'embrasses ...

Bsima a dit…

Tu es passée ou selma?
J'espère que les préparatifs des journées avancent...
Bon courage.
Bisous