Banner made with BannerFans.com, hosted on ImageShack.us

dimanche, juin 18, 2006

le temps des silences



Aujourd’hui c’est le temps des silences,

Et moi sur ce banc je m’abreuve des silences, aujourd’hui c’est le temps des silences, je tire de mon sac un miroir, losangique, au cadre d’ivoire, je contemple, et je m’apprête à accueillir les plaisirs défendus,les souhaits entretenus,un rêve.

Aujourd’hui c’est le temps des silences,

Et moi je voudrais t’entendre rire,je voudrais suspendre sur tes lèvres un croissant de lune,le renverser et bien l’aplatir, je voudrais planter dans tes pupilles des rayons de soleils, et de petits astres couleur vermeil , je voudrais napper tes cils d’un sirop bleu azur, qu’il dégouline dans chaque échancrure, je voudrais semer sur ton corps de la poudre d’étoile,et des grains de neige de la blancheur des voiles, je voudrais fendre tes cheveux d’un oeuillet, d’ une jonquille, pendre à ton cou un collier de coquilles , je voudrais t’habiller d’un velours de nuages, cintrer ta taille par des roses en corsage, y épingler des clés de sol , de fa , dans le creux de ta main, dessiner un panda !

Aujourd’hui, c’est le temps des silences,

Et moi je voudrais t’accrocher des ailes en carton , t’enlever de ce monde de glace, t’emmener sur la place, glisser sur un arc en ciel, en jouant des timbales, puis te conduire au bal , te faire valser,danser , le tango, la rumba, le paso , la salsa , que tu te libères de mes bras, que tu tournoies, en pirouettes, girouettes, que tu redeviennes gamine, et que je puisse t’acheter de la barbe à papa , je voudrais que tu devienne folle enfin , que tu chantes , que tu joues , que tu farces , que tu m’accompagnes sur un tapis volants, que tu me racontes tes secrets affriolants !

Aujourd’hui c’est le temps des silences,

Et moi je voudrais te choisir un autre jour, remonter le temps, restituer ton enfance, ton adolescence, laver dans chaque coin les débris de souffrance, effacer tes minables peines, éponger les ridicules tourmentes, sécher de mes mains les imbéciles soucis, et te laisser savourer ta gloire, déguster chaque bouchée de ce bonheur chocolaté, le garder longtemps sous ta langue avant de l’avaler, et surtout intensément t’en délecter !

Aujourd’hui c’est le temps des silences,

Et moi je me laisse gagner, rattraper, éteindre, consumer par les braises du silence, ce sont mes cendres qui te parlent, ne m’implore plus, ne me supplie plus, en moi, n’est puissante que l’impuissance. Demain, coulera dans tes veines la terrifiante mixture, dont le terme savant est chimiothérapie, sur toi, paraîtra haillons, la plus belle des toilettes, la plus somptueuse des parures. Demain, tu auras mal, tu seras vulnérable, chauve, laide, pâle, maigre, tu n’auras plus de jambes pour sautiller, plus de voix pour piailler, mais sache valeureux, doux reflet que ce supplice est nécessaire pour garder un souffle de vie, des restes de splendeur, un battement de cœur !

Demain c’est le temps des silences,

Et moi je n’ai plus la force, le courage de vouloir, je ne peux que te gratifier d’un affectueux baiser d’adieu, en souvenirs des anciennes réjouissances, oui demain c’est le temps des silences, dis , doux reflet , quand reviendras – tu, sur ce banc, sous ce réverbère, sur ce miroir !

19 commentaires:

incognito a dit…

Impressionnant tête-à-tête entre une âme et son reflet au miroir.
Cette âme souffrante blâme ce doux reflet qui sera amorti, interpelle cette perception du corps qui sera modifiée, elle est entrain de dessiner son soi-même dans un futur qu’elle n’aimerait, certes, qu’il devient un présent un jour.
Quel silence ! Il est plus éloquent que tous les discours…cet âme est tout à fait consciente de ces effets indésirables et lourdes de la chimiothérapie que son corps et son psychisme vont subir, ceci implique que la prise en charge doit intégrer outre oncologue, chirurgien, et radiothérapeute, un 4ème acteur…le psychologue.
Fabuleux récit.

مريم الجميلة a dit…

ah!!!..qe c beau de lire ça...je sens ce silence en lisant ces mots

mchicha a dit…

Béni soit le jour où je t'ai rencontré
bel ange ;)

exquis ma chérie, exquis !!!

Eve a dit…

voila le mot que je cherche (merci mchicha): infiniment exquis!

bravo selma!

Bsima a dit…

Splendide ton texte, ton retour se fait en force :)

ca ne m'etonne pas vu ton ame de poète... En tout cas, abreuve nous de tes écrits...

Merci selma...

P.S: tes resultats ca a été?

Oussama (& Hamida) a dit…

lol peut être que c'est le temps des silences mais en tout sur certains passages il fait chaud.
Merci Selma et j'adore tes goûts musicaux.

miss poussinette a dit…

trés beau miss....
je retourne re-savourer!

lillytwill a dit…

Que le temps des silences est expressif et merveilleusement beau , certes le silence d'une introspection et d'une projection futur est magique mais toi tu en a fait un instant sacré où toute la matière de l'univers participe merci selma et bon retour !
kiss

Manal a dit…

Petit meeting de la blogosphère pour parler du phénomène ! Eh oui, les blogs sous le microscope ! Alors vous y serez ?
Ça sera le premier juillet ; Samedi prochain ! – déjà-
Lieu : HEM casa, - je ne sais pas même pas où ça se trouve-
Ça commence à 9h, ça serait donc bien qu’on déjeune ensemble aussi.

crucivore a dit…

Très belle méditation sur la vie,
sur son déroulement dans le temps.
Merci pour ce texte Selma

tazart a dit…

le temps des silences.
j'aime ça bien.

lynn a dit…

Très beau texte, les silences se chantent en mots.
J'aime beaucoup

Lynn

zamoha a dit…

selma:
je m'endors devant mon ordinateur moi qui ne suis frappé d'aucun mal physique.
je n'ai aucune volonté aucun courrage, je me sens fatigué, les touches du clavier sont lourdes, mes paupières le sont depuis longtemps.
j'ai la flemme, ma fatigue est psychique, le "ça" est plus fort que le "sur moi", "c'est plus fort que moi".
la maladie physique notamment dans le cas relaté dans ton texte est parfois un mal nécessaire, le choc psychologique qui permet la réaffirmation de la personnalité, bien que "le bonheur dans le malheur" est conditionné par les effets de la chimio.
bon rétablissement à tous les malades qu'ils soient physiques ou psychologiques.
merci à selma pour les soins qu'elle prodigue aujourd'hui à travers ses textes et demain en qualité de médecin inchaallah.

bluesman a dit…

سلام
كيف الحال سلمى
راني غير دزت نسمع لديانا كرول

CHERCHEUSE a dit…

tres beau texte selma, bravo.tres contente d'avoir decouvert ton blog.Et merci pour ton passage chez moi.A+

jinane a dit…

salut salma,tu peux pas imaginer combien ton skyblog m'a plu,c'est vraiment magnifique,franchement je suis éblouie.je te souhaite une bonne continuation a zine.gros bisous

Amine (Narcisse) a dit…

J'hésite entre Magnifique, Sublime et Exquis!
j'opte pour le Silencieux, Doux et Suave!
J'ai bcp apprécié ton style qui exhale le parfum des jasmins, qui a le goût du miel.
J'ai adoré. Au plaisir de te relire ;)
Amicalement
PS: Je découvre que le Silence n'est pas seulement la voix de la sagesse mais aussi la voix de l'Amour :)

tazart a dit…

c'est trés beau, bravoo. good job miss

Nacer a dit…

Moi j'ai toujours pensé que le silence,sous toutes les formes possibles et imaginables,était le cri du coeur ...et là , ton coeur sensible me le prouve.J'ai tout simplement envie de te dire merci d'avoir fait de l'amour des autres le but de ton métier.