Banner made with BannerFans.com, hosted on ImageShack.us

jeudi, septembre 15, 2005

autour d' un cas (première partie)

Qu'il est bon de fumer.
Quand je fume je redeviens comme avant,je me sens forte,prète a croquer la vie à pleine dent,j'oublie tout.
je m'appelle Amal, l'espoir c'est mon nom,c'est ma foi,l'espoir je le porte en moi,l'espoir c'est mon histoire,mon épopée.
j'ai passé 10 jours dans cet affreux lit d'hopital,c'est mon deuxième séjours ici,je suis une habituée des lieux commes ils disent,je garde la méme chambre,le meme lit à coté de la fenetre,j'ai deux "colocataires" deux femmes qui viennent d'accoucher,avec leur bébés à coté d'elles.Moi je suis un cas spécial,l'attraction.
Voici mon histoire.
je suis jeune et belle,j'exerce le plus vieux métier au monde,la prostitution.Mon histoire est celle de milliers d'autres filles comme moi,celle de la misère et de la pauvreté,celle de la honte.
Mon père nous a abondonnés ma mère, mes soeurs et moi à l'age de 13 ans,il s'est remarié pour avoir un "male" et nous a chassés et rayés de sa mémoire,la rue m'a alors ouvert les bras et m'a consolé,elle fut ma fidèle amie et ma confidente.Le père,le frère je l'ai retrouvé dans tous les hommes que j'ai connu,j'aimais ce métier car je me sentais utile,je donnais du plaisirs ,je le faisais en tout honneur et loyauté,et je trouvais ça noble, je faisais oublier à mes compagnons leurs soucis,j'étais à leur écoute,je ne leur demandais rien,je les laissais libres,mes clients étais tous des coup de coeur,des toccades,des hommes pour qui j'avais le béguins,je me portais trop d'estime,et je n'ai jamais rien fait par contrainte.Ils le savaient,ils étaient reconnaissants et généreux,ils me respectaient .
Jusqu'au jour ou j'ai commencé à sentir ces douleurs dans mon bas-ventre,à saigner.
J'ai consulté un medecin.
Je ne sais ni lire ni écrire,mais je ne suis pas ignorante.
les rendez-vous se sont multipliés,les analyses,les frais,les autres filles étaient solidaires mais je devais travailler beaucoup plus,et un jour,ce jour de grande vérité, la sentence est tombée.
J'ai un cancer de l'utérus.
Je n'aimais pas le tact et la délicatesse de ce medecin:écoutez monsieur,moi je suis une dure,je parle crue,je comprends tout,les demi-mots,je n'en veux pas,c'est ma vie,c'est mon corps,je veux tout savoir"et j'ai tout su,j'ai un terrain qu'il a dit,faisant allusion à mon métier,c'est du à un microbe,j'ai de la chance car le dépistage a été précoce,mais pour éviter la dissémination du cancer ,il faut que je me débarasse de cet utérus,"c'est d'accord",répondis-je,ce bon docteur me rassura,il compris mon indigence,et pris contact avec des bienfaiteurs,et pas n'importe lesquels,"les barbus".
Encore une fois sauvée par un homme,c'est mon destin,me dis-je avec ironie ,meme si dans ma condition,on ne peux plus se permettre ce luxe qu'est l'ironie.
première hospitalisation,l'opération qu'ils appellent "hystirictoumie" fut une réussite,je n'oublierai jamais ce mot barbare qui fut mon prénom durant ce séjour,"l'hystirictoumie va bien","l'hystirictoumie a reçu son traitement?","l'hystirictoumie n'a plus de fièvre","tu as changé le pansement de l'hystirictoumie".personne ne me désignait par mon véritable prénom,au bout de dix jours je suis sorti et je suis rentrée chez moi,j'ai organisée une fete avec les filles et j'ai décidé de tourner cette page de mon existence et d'oublier cet incident de parcours,après tous,cet uterus ne me servait pas à grand chose!
le sort en décida autrement.le passé vous rattrappe toujours et au moment ou on s'y attend le moins!
A SUIVRE........

17 commentaires:

El Mehdi a dit…

très triste cette histoire...

Guerbouz a dit…

Attention.. tu es tenu au secret du metier!! ;)
la suite, la suite, la suite

Mchicha a dit…

sbahlkhir !

une histoire troublante .. c'est le moins qu'on puisse dire
ce personnage est assez déroutant : elle est très courageuse .. elle affronté sa vie avec toustes ses misères .. ses contraintes .. même le cancer ne l'a pas anéanti !
En plus elle a su garder sa fierté contre vents et marrées .. je lui souhaite bon courage ! j'espère qu'elle s'en sortira !
Cette hisoire t'as touchée et tu as tenu à la partager avec nous .. MERCI !!
Bonne journée !

Guerbouz a dit…

nooooo
ma tafe9nach 3la had echi!!!
tu commenc l'histoire, il faut la finire ...

wah,
t'khellini hakda m'3elle9
mani mzewej mani mtelle9
2iem partie wella net9ele9
w men la blogoma n'3elle9

yallah de7ki et enleve de ton visage dik t'ghoubicha dial le bloc

Fadi a dit…

Tu poses ainsi ton regard sur l'autre:avec intérêt.Il émane de ton hisoire ton désir d'agir pour aider,porter secours.Tu choisis ainsi la voie qui petit à petit réduit l'egocentrisme et développe la générosité.
Nous raconter cette hisoire est un indice qui révèle clairement les bonnes intentions qui t'animent:j'applaudis pour cette attitude humaniste.
Fadi.

selma a dit…

salut tout le monde,je m'excuse pour cette longue absence,je suis dans un service ou le prof fait régner une terreur incroyable,la menace d'invalider le stage et de revenir au cours du mois de juillet-Aout plane sur nos tetes à tout instant,du coup on est redevenu comme de petits collégiens,et c'est super amusant,on bosse trois fois plus que la normale,c'est pour ça que je ne trouve plus le temps de faire autre chose.La meilleure c'est quand on voit des résidents de la trentaine se faire lessiver parce qu'il ont pris un café à la buvette de la fac à 16h,c'est fou non!mais que voulez-vous on se plie tous à la volonté du maitre!

selma a dit…

>el Mehdi:c'est vrai que c'est triste,mais 7 femme un d'un courage rare,attend la fin de l'histoire...
j'ai aussi pleins d'histoires drole dans mon sac,alors bienvenue chez moi!
>guerbouz:si je te dis que c'est ton deuxième message qui m'a poussé à poster,tu me crois?
je me sentirai tellement coupable si jamais tu prive l'humanité du plaisir de te lire,je te promets de poster la fin pour bientot.merci.
>mchicha:à chaque fois que je lis ton sbahlkheir,je souris,en general je tombe de sommeil car je me connecte la nuit et je me dis ,là ma vieille elle a bien raison,tu devrais dormir!
mouna ,tu es vraiment une de mes bloggeuses préférée,quand tu ne fais pas de commentaire, je sais que le post est vachement minable,
merci pour ton amitié.
>fadi:je suis vraiment très fière,car je sais que ces paroles emanent d'une personne très sage,pour laquelle j'ai un grand respect.

geronimo a dit…

C'est la première fois que je viens sur ce blog. j'ai bien aimé. L'histoire est vraiment triste, mais bon faut-il encore passer par des épreuves comme ça pour savoir apprécier le bonheur...

Manal a dit…

L'hôpital nous apprend beaucoup de choses...j'attends la suite.

Mchicha a dit…

Bon week end !! reposes toi bien ma belle !!

crescendo. a dit…

Salut Selma,
Joyeux Ramadan.
Flux important de pensées et succès dans les actes.
crescendo.

Mchicha a dit…

RAMADAN MOBARAK !! bsseha .. raht lbal .. oubachkatmnnay inchaallah !
Bonne nuit !

imad a dit…

salut selma,
ma3ndi mangoul, c'est bien ce que tu as fait, toute activité qu'un externe de cette foutue faculté entreprend mérite le respet! quoique cette histoire je l'aurais raconté autrement, en tout cas c'est vrai qu'on appelle les patients par leur maladies où par les symptomes qu'ils decrivent, mais les appeler par leur noms nous impliquerai emotionnellement et ca porterai un coup dur à notre moral.
j'ai bien aimé ton commentaire sur le prof, on dirait que son objectif ultime c'est de montrer qu'il est le tout au service, et que les autres c'est de la merde (excusez le terme) lay 8di8 o y chafi8.
je vais lire la suite d ton histoire, j'espere qu'elle est moins triste que celle là.

Bsima a dit…

Moi aussi j'attend... Ne te fais pas trop désirer selma ;) On ne peux plus se passer de tes histoires...

A l'hopital on grandit trop vite, tu l'as si bien dit chez moi... Je me retrouve très bien chez toi aussi :) c'est un peu comme mon chez moi... Je m'invite ? :)

Klebsiella a dit…

salut selma!
j'ai bi1 aimé ce que t'as fai ici. et c une histoire tres passionnante, je croi que je me souvien de la personne! (secret medical?) :p j rigole. j'ai aussi aiméce que tu as dit sur le prof " chef lekbir", je pe confirmer ce que t'as dit! bon courage et bonne continuation! mais tu doit remplir les ordonnances avec moi! ;-)

selma a dit…

>geronimo:merci pour ta visite,et bienvenue
>Bsima:mrahaba,mrahba,eddar darek,ya lalla
je rougis de plaisir,vraiment très flattée,j'éspère que la suite te plaira
>klebsiella:ton pseudo te va très bien,très joli,merci pour ta visite,j'espère que tu deviendras
un fidèle de ce blog,entre nous j'en suis sure car je sais que tu as très bon gout!
pour l3ou9ouba,khasha chi guelsa c vrai!

selma a dit…

>si l3imad:hta ana ma 3ndi ma ngoul
merci du fond du coeur pour ta visite,mais pour notre implication émotionnelle,je ne suis pas tout à fait d'accord,il faudra qu'on en discutte!ma nhtaj nwasik pour te fidéliser,je sais que ta sympathie m'est acquise!à bientot