Banner made with BannerFans.com, hosted on ImageShack.us

vendredi, octobre 20, 2006

errance musique (2)


Dans ce post , je voudrais célébrer un musicien,Paco de Lucia, le maître incontestable de la musique flamenca , ce monsieur me fait rêver depuis si longtemps, ses compositions ont toujours bercées ma vie,le son de sa guitare a fait partie de mon enfance.
Quand j'écoute Paco de Lucia aujourd'hui, je voie Mathilda , ma " Tilda" , à coté de Lahcen dans ce vieux pick up Mitsubishi , "Tilda" fofolle et si rigide à la foie, qui m'obligeait à m'asseoir à la banquette arrière , et s'emparait d'un air directeur du radio cassette,"Tilda" qui mettait Paco malgré les protestations chaleureuse de notre chauffeur ,ardent admirateur de fatna bent lhoucin et raissa taba3mrant,le vieux Lahcen qui m'a transmis ce goût musical ,à travers les années,les voyages, et les kilomètres de route, "Tilda" qui demandait à Lahcen de rouler plus vite,encore plus vite, qui montait le son plus fort,très fort, et me faisait sortir la tête par la fenêtre,

"attrape le vent, attrape le vent", ne le laisse pas partir, il file entre tes cheveux,il file entre tes doigts ,attrape le vent"

"Tilda" qui jeunait le Ramadan par solidarité,"tilda" qui adorait se teindre les cheveux au henné ,"tilda" qui collectionnait les lapins en peluche,"tilda" qui classait à merveille les dossiers ,"tilda" qui portait souvent un pull over en laine rouge,"tilda" qui ne vivait que pour ses plaisirs... tante "tilda" qui m'a fait découvrir Paco de Lucia!
Quand j'écoute sa musique, je voie Imane avec sa robe de gitane que toute les filles enviait, y compris moi même, Imane qui m'avait promis de me la prêter un jour, sa robe petit-pois rouge, cerf-volant, au miles volants, pour que je puisse m'envoler haut, très haut, Imane est parti, et moi j'ai grandi, la robe s'ennuie seule, mais Paco de Lucia est là...
Quand j'écoute sa musique je me vois au nord, avec le bleu à l'infini, et ce chocolat de contrebande qui me donnait des irruptions, je vois cette queue interminable devant le vendeur de "churro", et le sable, et le sable, et l'or sous mes pieds! Je vois Chaouen, j'aime cette ville, innocente, hésitante, perchée entre ciel et terre, j’aime ses cafés.
Quand j'écoute sa musique je rêve de Cordoue, de Séville, de l'Alhambra, de l'Alcazar, de ces fabuleux jardins, de ces pans de notre histoire, je rêve du jour où je les foulerai de mes pas, et là je pourrai peut être apprivoiser le vent de "tilda".
Quand j'écoute sa musique, je ferme les yeux et des fois je pense à mes déceptions, la guitare me console, les vibrations des cordes caressent mes tympans, et les castagnettes dansent dans ma tête pour me redonner envie de les ouvrir, de respirer et de continuer.
Souvent quand j'écoute Paco de Lucia, je rêve des petits bonheurs de la vie, je rêve d'enfants, de famille, de tendresse, de parents, d’amies et mon coeur mariné au sirop d'amour est si lourd, si lourd à porter.
Quand j'écoute la musique de Paco de Lucia, je me sens légère et j'ai envie de vie.













15 commentaires:

Bluesman a dit…

سلام
سلمى هل هناك ما يقال بعد ما كتبت
من خلال كلماتك استنتج عمق علاقتك بالموسيقى
باكو دي لوسيا لا يحتاج الي تعريف
هل استمعت الى السهرة التي احياها مع الدي ميولا وجون ماكلوفين
مبارك العيد

incognito a dit…

C’est étrange combien une musique peut nous renvoyer à des souvenirs vécus, à des personnages du passé, à un lieu précis, ou à un événement particulier. Avant hier, le vendredi matin,la radio allumée en absence du " chef " diffusait la musique du mal7oune qui résonnait dans tout l’étage. Et d’un coup, on s’est répété la même phrase "on dirait que l3id est aujourd’hui". C’était une forte impression que cette musique a engendrée en dehors de son contexte temporo-spatial.
Vivement ces musiques qui font resurgir des émotions nostalgiques.
Post-scriptum : je me délecte toujours de te lire même en silence, 3ID SA3ID et très bon courage.

lillytwill a dit…

ahhh selma , encore un point commun, souvenirs aussi remontent à mon cosncient , quel splendeur merciii :)
ps: aid moubarak!

KBB a dit…

Ma main, oubliant que c'est au bureau que je savoure ce délicieux post, tâtonne à la recherche du CD de Paco :) je sais que je l'écoterai tout à l'heure à la maison ... je sais aussi que des images fugitive de ta non moins delicieuse Tilda marqueront de temps à autre la mesure ... c'est cela la magie des mots .. tes souvenirs sont aussi un peu les nôtres ... ils suscitent les mêmes sourires attendris .. que la brise fraîche de Tilda aère toujours ce superbe jardin :) Bravo !

Fankach a dit…

Paco Du Lucia... Mmmm
J'opte pas Omar ainsi son père Mounir Bachir?
Les rois des Maqamat* d'Irak?
Je trouve qu'avec la magie de ces melodies il exprime l’indicible en le maintenant indicible et cepandant en le disant ! C'est en quelques sortes le sentiment de félicité ineffable ! Qui peut nous laisser ebloui et troublé, perdu et retrouvé à la fois...
Je vous ai choisi comme titre "Longa" pour découvrir cet Artiste "Arabe" Irakien!
http://jihsouf.multimania.com/Longa.mp3

*(Le maqâm — en arabe مقام, en turc makam — est à la fois un système musical général et ses applications particulières.
Liste des Maqâms :
* Adjem kurdî * Bayatî * Hidjaz
* Huseynî * Kurdî * Nihavend
* Rast * Saba * Segâh)

Cordialement,
Soufian

selma a dit…

>bluesman:il n ' y a toujours rien à rajouter après mes mots mon cher;
:))))
je plaisante,aidek mabrouk toi aussi
la soirée avec al di meola est un pur chef d'oeuvre,j'ai mis deux morceaux!

> Incognito : tu me manques tellement tu sais...vous me manquez tous...je te souhaite bonne chance et bon courage

>lilly: aid moubarak said, wa fine katghbri

>KBB: merci pour ta visite et tes gentils mots, j'ai survolé ton blog,et à coup sur je deviendrai une lectrice assidue, bravo...aidek moubarak said

> Fankach : baraka men tfenkich :))
merci pour le lien dommage qu'il ne fonctionne pas, je ne connaissais pas Munir Bashir mais maintenant j'adore, j'ai trouvé un morceau, fabuleux et c'est encore trop faible pour le qualifier," al amira al andaloucia ",traduisez princesse andalouse...merci énormement pour ce plaisir Soufian,aidek mabrouk

ancien blogger a dit…

Allaaaah !! c bo c bo com d'hab

zed0 a dit…

Hello

En cherchant un programme d'activites sur Marrakech, je me suis retrouve sur ton blog, je ne sais pas trop comment.

En effet paco, c'est super. J'apprecie beaucoup ses collaborations avec zakir hussain

mchicha a dit…

ma tête sur ta poitrine
tes doigts entremêlant mes cheveux
ta douce voix me chuchotant tes voeux
(ehem jute pour la rime)
je voulais dire tes mots
venant du fond de ton toi
oui toi !
m'invitant à chaque fois
dans ton imaginaire
que je chéris tant !

et cette musique envoutante
que je découvre à l'instant

ohhh !

raconte moi encore
encore
encore ...
je ne m'en lasse pas !

tendres baisers

tazart a dit…

attrape le vent, attrape le vent:)

ABOUSSI Mourad a dit…

Hola Selma,

Merci pour ton passage sur le blog de l'émergence des JIM ainsi que pour la lecture assidue du e-roman.

Je découvre avec bcp d'intérêt ton blog si artiste et culte.

J'espère te lire bientôt.

Mourad@Erasmus.

أُكتب بالرصاص a dit…

اعتقد ان هناك قواسم مشتركة كثيرة بيننا..

سعدت كثيرا باكتشاف مدونتك


:)

Nacer a dit…

J’ai toujours adoré les instants de souvenirs volés , cette espèce d’euphorie naturelle qui nous berce dans sa douceur et nous transporte bien loin…on a tous dans le cœur des choses comme les chansons de Paco.

Titif a dit…

Joie de tomber sur ton errance, surtout ton errance musicale qui m'a transportée bien loin.
La sensibilité à fleur de peau m'a toujours touchée autant chez moi que les autres et la tienne maintenant m'étourdit !

amino a dit…

On ma conseillé de visiter ton blog et je voie ke ca merité vraiment d'y faire le detour.
En fait,moi aussi j'adore paco,je le considere comme un maitre,une source d'inspiration,une melodie magique ki conduit au bonheur.
Je te conseil d'ecouter aussi un guitariste sublime,Vicente Amigo,une pure merveille en flamenco.